Le retour des ombres

Ce n’est pas le titre d’un roman fantas­tique, c’est le fait qu’a­près quelques excès de mini­ma­lisme, on assiste ici et là à un retour des ombres portée. Voici deux exemples notables.

Evolution des popovers

A gauche : les « popo­vers » depuis iOS 7. A droite : leur équi­valent sur iOS 9. Si si, il y a une légère ombre portée.

Evolution d'Office 365

A gauche : Skydrive, en 2012. A droite : OneDrive, son succes­seur, en 2015. L’ajout de l’ombre et d’une flèche clarifie la rela­tion entre le panneau et son origine. A noter que Windows 10 n’a pas suivi la même évolu­tion et présente toujours des panneaux sans ombre (source), alors qu’à l’ori­gine les inter­faces web et desktop étaient beau­coup plus homo­gènes graphi­que­ment.

Articles liés

Attention, commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.