L’utilisateur a toujours raison – ou pas

On voit de temps en temps des gens se plaindre de l’utilisabilité ou des perfor­mances d’un navi­ga­teur lors d’une utili­sa­tion très lourde. Je pense à des décla­ra­tions du genre : “je suis un power user, j’ai quasi­ment toujours plus de cinquante onglets ouverts et mon navi­ga­teur ne fait rien pour me faci­liter la vie”. Les navi­ga­teurs doivent-ils prendre en compte des cas d’utilisation comme celui-ci, que l’on peut quali­fier d’extrêmes, et faire des efforts pour améliorer l’expérience de ces utili­sa­teurs ?

Si vous avez cinquante onglets ouverts dans la même fenêtre et que vous n’avez pas touché à certains d’entre eux depuis plusieurs jours, on peut arguer que vous n’êtes pas un utili­sa­teur avancé mais une personne bordé­lique et que c’est à vous de changer votre work­flow, pas au logi­ciel de s’adapter. Peut-être. Je me pose la ques­tion.

Articles liés

Attention, commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.