Methodes Agile et conception d’objets

Un article intéressant d’Internet Actu sur l’application des méthodes Agile au génie industriel. Quelques remarques :

  • Cela fait fait beaucoup penser à l’approche de Space X pour faire avancer l’exploration spatiale privée : au lieu de lancer peu de fusées après des procédures de qualité extremement lourdes, il vaut mieux itérer souvent. Cela permet d’abaisser les coûts et, paradoxalement, d’augmenter à terme la fiabilité des vols. Cf. cette déclaration : « I want to make mistakes on a small scale and not a large one » (tirée de cet entretien), ou encore cet article décrivant l’insistance sur la simplicité dans la conception de la fusée.
  • On peut rappeler que beaucoup de termes et de concepts de la gestion de projet viennent à l’origine des BTP : cahier des charges, maitre d’œuvre, etc. La boucle est bouclée, en quelque sorte.
  • L’article manque un peu de mise en perspective : le totoytisme / lean manufacturing et l’utilisation de kanban sont des pratiques établies dans l’industrie et n’ont pas attendu la mode de l’Agile.
  • Ceci étant, l’Agile se prête particulièrement au développement de logiciel. Par exemple, Facebook peut mettre en place une nouvelle version de son site auprès de millions d’utilisateurs, sans qu’ils aient de mise a jour à faire. Cela pose des problèmes d’acceptation de la part des utilisateurs et de déploiement, mais c’est possible, et toujours plus facile que de vendre un nouveau modèle de voiture. Il serait donc intéressant de voir les problèmes particuliers que pose l’application des méthodes Agile à la conception et à la vente de biens. Pour une discussion sur une possible montée en force des startups de hardware, voir ici.