Cogner à son ordi

Ces temps-ci, j’ai l’oc­ca­sion d’uti­liser un Thinkpad (X230 pour les amateurs). Ces ordi­na­teurs portables sont dotés d’une petite lampe en haut de l’écran, pour l’éclairer quand la lumière ambiante est trop faible. Un raccourci clavier (Fn+Espace) permet de l’éteindre et de l’al­lumer instan­ta­né­ment.

Très natu­rel­le­ment je me suis dit : « hey avec ça on peut commu­ni­quer en morse ». Je n’ai pas été le premier à y penser : voici un outil qui convertit du texte en morse et l’en­voie direc­te­ment à la lampe, et le témoi­gnage de quel­qu’un dont la lampe envoie S.O.S en boucle et qui n’ar­rive pas à l’ar­rêter.

En faisant mes recherches, je suis tombé sur un hack assez diffé­rent mais encore plus jouissif : utiliser l’ac­cé­lé­ro­mètre d’un ordi portable pour détecter quand on toque dessus. Certains ordi­na­teurs ont un capteur de ce genre pour détecter une chute et désac­tiver le disque dur, mais on peut en tirer parti pour jouer, enre­gis­trer les séismes ou détecter des coups. On peut ainsi sortir son ordi­na­teur de veille avec un rythme de coups qu’on aura défini.

knockToUnlock

L’idée du secret knock a été reprise par des apps de déver­rouillage de porte. Plus large­ment, on peut taper pour allumer l’écran de son smart­phone LG, pour déver­rouiller son ordi­na­teur depuis son télé­phone (en photo), etc.

J’aime le fait qu’on utilise un senseur interne, conçu pour détecter les mouve­ments propres de l’ap­pa­reil, pour un usage externe. J’aime aussi le fait que l’or­di­na­teur devient entiè­re­ment un bouton : on peut appuyer dessus n’im­porte où.

J’aime enfin l’idée de détourner les compo­sants de banals ordi­na­teurs pour en faire des inter­faces tangibles dignes du MIT Media Lab. Il y a certai­ne­ment plein d’usages marrants et de choré­gra­phies complexes à imaginer, à partir d’un bête toc-toc et d’une simple lampe. Jeu musical ? Discussions discrètes en salle de classe ? Détecter l’hu­meur des gens suivant les chocs que reçoit l’ap­pa­reil ?

Et puis ça me permet de citer le roman Cryptonomicon, et une scène de dénoue­ment où le héros, prison­nier et convaincu que sa cellule et son ordi­na­teur sont pleins de mouchards, passe des infor­ma­tions vitales en code morse via le voyant CAPS LOCK de son ordi­na­teur :

How does Randy know that there is a site called Golgotha, and how does he know its real coor­di­nates ? His computer told him using Morse code. Computer keyboards have LEDs on them that are essen­tially kind of useless : one to tell you when NUM LOCK is on, one for CAPS LOCK, and a third one whose purpose Randy can’t even remember. And for no reason other than the general belief that every aspect of a computer should be under the control of hackers, someone, somew­here, wrote some library routines called XLEDS that make it possible for program­mers to turn these things on and off at will. And for a month, Randy’s been writing a little program that makes use of these routines to output the contents of a text file in Morse code, by flashing one of those LEDs. And while all kinds of useless crap has been scrol­ling across the screen of his computer as camou­flage, Randy’s been hunched over gazing into the subli­minal channel of that blin­king LED, reading the contents of the decrypted Arethusa inter­cepts. One of which says : THE PRIMARY IS CODE NAMED GOLGOTHA. COORDINATES OF THE MAIN DRIFT ARE AS FOLLOWS : LATITUDE NORTH (etc.)

Articles liés

Attention, commentaires

  1. Cédric

    Ça me redon­ne­rait presqu’envie de racheter un X230 (ou X220, entre les deux claviers, mon cœur balance). Sympa ces petits hacks ! En ce qui concerne l’accéléromêtre, je suis pas sûr que beau­coup d’ordis portables en soient dotés… C’est en général réservé au trucs “wearable” et aux tablettes… Mais effec­ti­ve­ment, ça combiné par exemple à l’analyse de l’activité clavier/souris, il pour­rait y avoir de l’info à expo­loiter. Le secret knock par contre, mis à part l’aspect fun, je suis pas du tout convaincu ; à moins bien sûr que tu puisses faire des choses dyna­miques, des séquences qui se modi­fient selon par exemple le moment, ou même des para­mêtres exté­rieurs… Sans ça, peu de chances que ton secret knock reste secret très long­temps.

  2. Baptiste

    Salut,

    En ce qui concerne l’accéléromêtre, je suis pas sûr que beau­coup d’ordis por­tables en soient dotés… C’est en général réservé au trucs “wea­rable” et aux tablettes…

    Y a quand même un certain nombre de laptops avec HDD pas trop bas de gamme, ou direc­te­ment de disques dur : Dell, Mac… Mais je vais corriger la phrase pour la nuancer.

    Pour les séquences complexes, ça serait sans doute réservé à des expé­ri­men­ta­tions. Je me suis aussi demandé si tech­ni­que­ment c’est possible d’en­ri­chir le truc en mesurer la prove­nance approxi­ma­tive du choc, pour détecter par exemple si tu as as tapé à gauche ou à droite de l’ap­pa­reil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.