Monthly Archives: août 2016

Archéologie des interfaces – Ou pourquoi il ne faut pas faire une refonte à moitié

Précédemment, je par­lais du manque de cohé­rence entre les appli­ca­tions de Pocket. Il s’agissait pour beau­coup de points iso­lés qui s’accumulaient, alors que les exemples sui­vants sont plus graves : les inter­faces sont inco­hé­rentes dans leur prin­cipe.

L’histoire est cou­tu­mière : un site Web entame une grosse refonte pour se moder­ni­ser. On voit arri­ver une page d’accueil flam­bante neuve et dif­fé­rents gaba­rits plus sobres et mieux pen­sés. Cela dit, quand on cherche dans les coins on trouve quelques pages qui ne res­pectent pas la nou­velle charte. Mais bon c’est pas grave, qui se sou­cie des men­tions légales et des pages d’erreur 404.

Parfois, ce sont des pans entiers d’un site qui détonnent. Exemple : Pôle Emploi, dont la page d’accueil res­semble actuel­le­ment à ça :

Page d'accueil Pole Emploi

Pas mal pas mal. Sauf que cette « révo­lu­tion numé­rique  », « user-centric et dis­rup­tive  », n’est pas encore allée très loin. Dès qu’on se connecte on retombe sur l’ancien, avec un style et une struc­ture lar­ge­ment dif­fé­rente, et une uti­li­sa­bi­li­té sur laquelle je ne m’étendrai pas. J’ajoute aus­si une cap­ture de l’espace pour entre­prise, qui a une gueule encore dif­fé­rente.

Page particuliers Pole Emploi

Page entreprise Pole Emploi

Bien sûr, je sais ce que c’est. Il y a des contraintes de temps et d’argent et je n’ose ima­gi­ner les décen­nies de dette tech­nique et d’inertie archi­tec­tu­rale pour ce genre de gros SI. Ce qui semble pour l’utilisateur une sec­tion par­mi d’autres est peut-être un module à part, avec une tech­no­lo­gie incom­pa­tible et géré par un dépar­te­ment dif­fé­rent (une bonne illus­tra­tion du prin­cipe de Conway). Je ne doute pas que les gens qui y tra­vaillent soient les pre­miers frus­trés. Mais bon, l’homogénéisation est pré­vue pour une V2, hein ? Hein ?

Sauf que ce n’est pas tou­jours le cas. Parfois, au fil des refontes ou des ajouts, les diver­gences s’aggravent au lieu de se résor­ber. Le site de la MAAF a trois gaba­rits lar­ge­ment hété­ro­gènes, tan­tid que le site des impôts en a quatre (ou disons deux avec des fortes variantes cha­cun), plus désuets à mesure que l’on s’enfonce dans les pro­fon­deurs du site. L’absence de cohé­rence se res­sent, car à l’utilisation l’on est faci­le­ment ame­né à pas­ser d’un gaba­rit à l’autre. Oh, encore un autre exemple avec deux screen­shots de l’espace client d’EDF ici et ici.

MAAF

MAAF

MAAF

MAAF

impots.gouv.fr

impots.gouv

impots.gouv

impots.gouv

impots.gouv

Windows, ce palimpseste

Microsoft est un spé­cia­liste pour ajou­ter des couches d’IHM à Windows sans réno­ver ou enle­ver les anciennes. C’est par­fois une preuve de saga­ci­té (le sélec­teur de cou­leur est cor­rect et à peine bou­gé) en vingt ans, par­fois d’immobilisme (il a fal­lu quinze ans et Vista pour avoir une réelle mise à jour de Paint). Ce que je trouve le plus fas­ci­nant, c’est le pan­neau de confi­gu­ra­tion : avec ses suc­ces­sions de pan­neaux tou­jours plus avan­cés et vieillots, on tra­verse une bonne par­tie de l’histoire du sys­tème d’exploitation.

D’abord, l’accueil datant de Windows 10. Ensuite, celui datant de XP. Les deux suivent le même concept : une grille d’icônes ouvrant des fenêtres maxi­mi­sées dotées avec une barre de navi­ga­tion laté­rale. Mais mys­té­rieu­se­ment, les deux ont été conser­vés. Il y a donc des fenêtres redon­dantes (Désinstaller des pro­grammes), d’autres qui n’ont pas été migrées vers la charte Windows 10 (Centre de réseau et par­tage).

Parametres Windows

Panneau de configuration Windows 10

Ensuite, on arrive aux pan­neaux à taille fixe et à onglets, qui datent de Windows 95. Les para­mètres de l’explorateur de fichiers en est le meilleur exemple : à part le retrait et sur­tout l’ajout de cer­taines options, il n’a pas bou­gé en vingt ans – et il en aurait bien besoin, avec cette liste inter­mi­nable dans un cadre minus­cule.

Options de l'explorateur de fichier

Un dernier exemple

L’historique de Google Chrome ne res­semblent pas aux favo­ris, qui ne res­semblent pas du tout à la fenêtre de télé­char­ge­ment (voir screen­shots). C’est appa­rem­ment tem­po­raire, mais pour­quoi une tran­si­tion aus­si désor­don­née vers le Material Design ?