Le flat design de la Grèce antique à nos jours

Le 04 décembre, j’ai donné une présentation à Lille dans le cadre du quatrième Welsh Design, qui m’a gentiment donné l’opportunité de parler de mes lubies.

L’angle est très proche de cet article sur l’éternelle querelle du minimalisme, mais le contenu est largement remanié. A l’origine, il y a ma frustration face au débat du flat design, débat nécessaire mais manquant à mon sens cruellement de recul. D’une part, j’ai voulu apporter quelques repères historiques, montrer que l’opposition entre le chargé et le sobre ne date pas d’hier. D’autre part, j’ai tenté de distinguer des concepts différents mais souvent confondus, car ayant tous à voir avec l’historicité du design et de la technique : skeuomorphisme, métaphore, signe, kitsch et ce que j’ai appelé « exaptation », faute d’une meilleure traduction pour repurposing.

Vu les limites de temps et de mes capacités oratoires, le contenu était un peu ambitieux, mais enfin voilà les diapositives vaguement annotées de la présentation. (Je tente un lecteur de PDF embarqué, dites-moi si ça déconne.)

Vu les limites de temps et de mes capacités oratoires, le contenu était un peu ambitieux, mais enfin les diapositives vaguement annotées de la présentation sont disponibles ici.