Les liens de la semaine #4

  • Pour la sor­tie de la nou­velle ver­sion de Mac OS X, John Siracusa et Ars Technica per­pé­tuent leur tra­di­tion de recen­sion exhaus­tive. La réfé­rence sur le sujet.
  • Jonah Lehrer démis­sionne du New Yorker, beau­coup à cause de cet article. Vu le manque de pru­dence dont il fait habi­tuel­le­ment preuve dans ses textes, ain­si que sa pro­pen­sion à tout voir sous l’angle de la théo­rie qu’il veut faire pas­ser, je ne le regret­te­rai pas. Vive la vul­ga­ri­sa­tion scien­ti­fique, mais un seul Malcolm Gladwell suf­fit. Voici deux articles pas tendres avec Lehrer : [1], [2].
  • Peter Norvig (chef de la R&D à Google, co-auteur d’un manuel clas­sique en IA) s’en prend à Noam Chomsky (le type qui a tué le com­por­te­men­ta­lisme de la main gauche, pen­dant que la main droite sys­té­ma­ti­sait les gram­maires for­melles et que la tête man­geait de la pas­tèque).  Le débat, ini­tié par cet article de Norvig, oppose deux approches en intel­li­gence arti­fi­cielle : une approche sta­tis­tique où l’on construit des modèles bour­rés de don­nées pour pré­dire tel phé­no­mène, ver­sus une approche plus théo­rique où l’on cherche un sys­tème unique qui explique vrai­ment une grande classe d’objets. Pour cari­ca­tu­rer, Chomsky a un esprit de scien­ti­fique et Norvig un esprit d’ingénieur. Cet article résume et contex­tua­lise un peu l’opposition. Cela pose d’intéressantes ques­tions sur les pro­grammes de recherche actuels en IA et c’est aus­si du pain béni pour les phi­lo­sophes des sciences. Et puis ça nous change des débats entre IA forte et faible.